NOTRE ADN

DEA Cult est un percept, son histoire est le fruit d’une longue amitié entre deux designers expérimentés Dominique Aubry et Steve Soh. Une plongée dans leur personnalité reflète l’univers de ceux qui ont par la finesse psychologique et par leur créativité construisent la mode et le monde artistique de l’intérieur.

Sans titre (17)

Steve SOH et Dominique Aubry

Se rencontrent à Paris en 1990 durant leur collaboration entre Balmain et Thierry Mugler.

Dominique Aubry crée sa marque DEA

Qui diffuse des collections de robes et lingerie tricotées à Paris, au Printemps Haussman, dans les Émirats arabes unis et en Europe.

Dominique Aubry décide de compléter les collections DEA

Avec des sacs et accessoires, après avoir visité plusieurs fermes élevant les crocodiles, python et autruche. La maison ne tue pas au nom de la mode, elle leur redonne vie après qu’ils aient accompli leur mission alimentaire.

Steve Soh quitte Paris

Pour la Haute Couture à Tokyo et acquiert sa notoriété en remportant plusieurs marchés d’uniformes de compagnies aériennes en Chine.

Ils se retrouvent à Shanghai

Dans les boutiques de Luxe chez Blink Gallery en marque de multi designer. Les voyages et expatriations les ont conduits à intégrer dans leur travail des univers de vie de personnes et de paysages différents.

DEA Cult devient Dreamers Eccentrics et Artists

En mars 2020, la planète expérimente une période assez trouble et incertaine, Steve Soh et Dominique Aubry décident d’élargir la gamme des produits existants en imaginant un nouvel avenir.

DEA-CULT

DEA Cult devient une vraie marque de maroquinerie avec ses Sacs et Accessoires de Luxe Non genré fabriqués  en cuir et peaux précieuses sélectionnées chez les meilleurs tanneurs italiens et français sous le signe de l’éco-responsabilité.

La maison s’inscrit dans une démarche eco-friendly en répondant à des normes strictes.
Oui, la beauté des peaux peut tout à fait rimer avec éthique !